Quelques conseils pour une meilleure alimentation

que nous mettons en application pour la confection de vos plats

1

Diversifiez votre alimentation, en mangeant davantage de végétaux1 : plus de légumes, de légumineuses (lentilles, pois chiches, haricot rouge, etc.), d’oléagineux pour équilibrer vos apport en omégas2 (amande, sésame, cajou, noisette), en réduisant (mais sans bannir !) la part du blé au profit d’autres céréales (riz, sarrasin, petit épeautre et bien d’autres) et en réduisant les protéines d’origine animale.

2

Privilégiez les produits de saison, issus d’une agriculture locale et/ou biologique, d’un commerce équitable et éco-responsable.

3

Réduisez (mais sans bannir !) la quantité de produits laitiers : n’en déplaise à certains, le lait n’est pas la seule source de calcium3. Il est en outre intéressant de noter que nous sommes les seuls mammifères à continuer à boire du lait (d’autres espèces) après 6 mois. Et pour information : plus un pays est consommateur de lait, plus l’incidence de l’ostéoporose y est élevée4 !

4

Essayer de manger le cru avant le cuit : les enzymes contenues dans les aliments sont partiellement détruites au contact de la chaleur, on a donc besoin des enzymes des aliments crus pour digérer le cuit qui suit.

5

Introduisez les algues marines dans vos habitudes alimentaires, aliments à haute valeur nutritive.

6

Consommez davantage d’épices, qui sont des exhausteurs naturels de goût, aident à mieux digérer les aliments et sont très riches en d’innombrables polyphénols5.

7

Évitez les aliments que vos grands‑parents ne reconnaîtraient pas en tant que tels et mangez des aliments préparés à partir d’ingrédients non raffinés et non dénaturés par l’industrie agro‑alimentaire (sel, sucre, huiles, etc.), qui ont ainsi conservé toutes leurs vertus nutritionnelles essentielles.

8

Évitez les produits alimentaires contenant des additifs. À bas le E621 et autres exhausteurs de goût qui masquent artificiellement le manque de saveur au détriment de la santé et de l’environnement.

9

Mastiquez ! Mangez tranquillement et détendu, en prenant le temps.

10

Ne comptez pas les calories : la qualité de nos aliments est beaucoup plus importante que leur quantité !  Cessez de manger avant d’être totalement rassasié.

11

Faites vous plaisir en sortant du cadre de vos habitudes alimentaires, qui aujourd’hui vous façonnent plus que vous ne les façonnez !

1 ‑ Les omnivores ont une meilleure espérance de vie que les « carnivores » !

2 ‑ Le rapport oméga-6 / oméga-3 idéal est estimé à 5/1. Or notre alimentation moderne est trop riche en oméga-6  ; il faut donc s’efforcer d’apporter davantage d’oméga-3.

3 ‑ Les légumes comme le brocoli, les épinards, la mâche, les fruits, les oignons, les échalotes et certains poissons comme la dorade et le saumon représentent une source alternative d’apport en calcium.

4 - Source: Docteur Michel Lallement

5 ‑ Les polyphénols sont des substances protectrices contenues dans les végétaux ; antioxydants, détoxifiants, anti-inflammatoires, etc. Il en existe des milliers ; chaque végétal en apporte, donc tout végétal, en quantité harmonieuse, est bénéfique pour la santé ! Par exemple : 1 verre de bon vin rouge par repas, 2 cafés par jour, etc.

Pour aller plus loin

Les livres références de notre soutien le Docteur Michel Lallement pour comprendre et s'engager sur la voie d’une alimentation saine